La maniguette ou graine de paradis

Maniguette

(Aframomum angustifolium)

Description et composition

Celle qu’on a durant longtemps surnommée graine de paradis ou poivre de Guinée se trouve être une grande plante africaine appartenant à la famille du gingembre et de la cardamome. Cela suffit-il pour désigner la maniguette comme une plante « explosive » de par le caractère piquant de ses deux cousins ? Pas vraiment, à proprement parler. Elle se distingue d’eux, elle est plus proche du poivre noir (Piper nigrum) dans bien des aspects. D’un point de vue moléculaire tout d’abord. Rares sont les huiles essentielles à contenir autant de béta-caryophyllène, une molécule à l’efficace propriété anti-inflammatoire. De l’ordre de 20 %, alors qu’on la trouve dans des proportions bien plus modestes dans quantité d’autres huiles essentielles. L’autre chose qui saute aux yeux lorsqu’on décortique, comme moi, les chromatographies en phase gazeuse, c’est l’extraordinaire prédominance d’une autre molécule, le béta-pinène. Cette dernière est encore plus courante que la précédente, et elle est très souvent associée à sa frangine, l’alpha-pinène, dans un très grand nombre d’huiles essentielles. Bref, dans le cas de la maniguette, on trouve le béta-pinène à hauteur de 45 %. Cela fait que seulement deux molécules représentent les 2/3 de la composition de cette huile essentielle, qui réussit le tour de force de combiner en elle-même ces deux molécules qui restent anecdotiques chez bien des huiles essentielles. Sauf quelques unes, le poivre pour le béta-caryophyllène, comme nous l’avons dit, et le sapin baumier (Abies balsamea) et le pin de Patagonie (Pinus ponderosa) pour le béta-pinène. On a longtemps cru que les monoterpènes, comme l’est le béta-pinène, n’étaient que des « substances de remplissage », mais ces molécules n’en sont pas moins dénuées de pouvoir.

Bon. Et alors ? Elle bat un record, et après ? Eh bien, nous pouvons clairement indiquer que l’huile essentielle de maniguette est une sorte de « mix » entre l’huile essentielle de poivre noir et celles de sapin baumier et de pin de Patagonie. Elle, africaine, condense une partie d’Asie et d’Amérique. Aussi, elle affiche des propriétés thérapeutiques propres à toutes ces huiles essentielles. Compte tenu du fait que la littérature portant sur la maniguette est plus que mince, cela va donc nous permettre d’émettre raisonnablement quelques informations à son sujet, bien plus substantielles que les maigres et prudents entrefilets disponibles et dispersés çà et là.

Liquide, fluide et mobile, cette huile essentielle est le plus souvent de couleur jaune pâle. Son odeur douce, légèrement fruitée et sucrée, est rehaussée par une touche poivrée. Ce sont ses feuilles que l’on distille à la vapeur d’eau.

Maniguette_fine_fleur

Propriétés thérapeutiques

  • Positivante
  • Tonique et stimulante générale
  • Anti-oxydante
  • Anti-infectieuse : antifongique, antibactérienne, antiseptique atmosphérique
  • Anti-inflammatoire
  • Expectorante
  • Décongestionnante veineuse et lymphatique
  • Stimulante digestive
  • Aphrodisiaque
  • Relaxante, calmante, apaisante

Usages thérapeutiques

  • Troubles respiratoires + ORL : rhinite, bronchite, sinusite, « coup de froid »
  • Troubles veineux et lymphatiques : varices, jambes lourdes, hémorroïdes (?)
  • Troubles cutanés : irritations et éruptions cutanées, candidoses
  • Troubles du sommeil, endormissement difficile, terreur nocturne, cauchemar
  • Crampes musculaires
  • Asthénie, déprime, dépression, anxiété, angoisse, peur, agitation, stress, nervosité, blocage du plexus solaire

Huile essentielle de la détente, de la relaxation et de l’intériorisation, la maniguette s’adresse aux tempéraments bilieux. Associée à l’élément air (selon moi), elle se destine donc plus particulièrement aux signes de la Balance, des Gémeaux et du Verseau.

Maniguette_fruits

Modes d’emploi

  • Voie cutanée diluée
  • Voie orale
  • Olfaction
  • Diffusion atmosphérique

Contre-indications

  • Je n’en vois pas pour le moment. Je me dois simplement de rapporter le consensus selon lequel les huiles essentielles sont contre-indiquées durant la grossesse, en particulier les trois premiers mois. L’huile essentielle de maniguette n’échappe pas à cette « règle » qui n’en est pas une, mais simplement un principe de précaution.
  • Il existe une autre huile essentielle de maniguette (Aframomum melegueta) dont on distille les graines. Il s’agit là d’un tout autre produit.

© Books of Dante – 2014

Retrouvez moi sur Facebook ! :)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s