La crème Budwig

Image

Catherine Kousmine (1904-1992), médecin d’origine russe, a fait la remarque suivante : l’ensemble des denrées alimentaires ont vu leur prix augmenter pendant la Seconde Guerre Mondiale. Sauf l’huile. C’est en tentant de découvrir pourquoi, qu’un employé d’huilerie, qui est l’un de ses patients, lui offre un début de piste : les techniques d’extractions ont été modifiées. Les industriels ont été autorisés, afin d’accroître les rendements, d’effectuer un pressage à chaud des oléagineux communément utilisés alors.

Au cours de ses recherches, le Dr Kousmine met en évidence la dangerosité de cette nouvelle pratique propre à l’industrie de l’huilerie : l’étanchéité des membranes cellulaires est altérée du fait de la carence en acides gras essentiels dans l’organisme.

Quand une cellule se divise, sa membrane s’accroît mais elle doit contenir suffisamment d’acides gras à sa surface pour y parvenir. Si le processus de remplacement des anciennes cellules par de nouvelles s’arrête, c’est donc le début de la dégénérescence (au niveau de la peau, du foie, du pancréas, et des glandes stomacales et intestinales) et de la formation des tumeurs. Il faut donc augmenter la résistance des membranes des cellules en utilisant des lipides polyinsaturés nécessaires à l’organisme.

 

Elle met en place un régime à base d’huile de lin et de fromage blanc afin de permettre aux cellules cancéreuses de respirer, car, selon Otto Warburg, prix Nobel de médecine en 1931, la principale cause de la croissance des cellules cancéreuses est le manque relatif d’oxygénation. Elle appellera cette crème « budwig », en hommage à Johanna Budwig, pharmacienne allemande, qui a énormément travaillé sur les huiles et les margarines.

 

Quelques effets de la carence en acides gras essentiels sur l’organisme :

 

* Sur le cœur : un manque d’huiles polyinsaturées dans l’organisme entrave l’oxygénation du sang et force le cœur à pomper davantage pour irriguer la même quantité de tissus.

 

* Sur le cerveau : dysfonctionnement du cerveau et du système nerveux.

 

* Sur le foie, le pancréas, les amygdales : ils ne peuvent pas correctement produire leurs sécrétions tant qu’il y a carence de lipides insaturés dans l’organisme.

 

Recette de la crème Budwig :

 

– 8 cuillerées à café de fromage blanc maigre

– 4 cuillerées à café d’huile végétale de première pression à froid riche en acides gras polyinsaturés

 

Émulsionner l’ensemble puis ajouter :

 

– le jus d’un citron

– 2 bananes écrasées ou 4 cuillerées à café de miel

– 4 cuillerées à café de céréales complètes crues fraîchement moulues (riz complet, épeautre, orge, avoine, sauf blé et seigle trop riches en gluten et jamais plus d’une à chaque fois)

– 4 cuillerées à café de graines oléagineuses complètes fraîchement moulues (graines de tournesol, sésame, lin ou une douzaine d’amandes ou de noisettes)

– fruits frais de saison en morceaux.

 

Voici une liste des principales huiles les plus riches en acides gras polyinsaturés :

 

– onagre : 79 %

– carthame : 78 %

– chanvre : 75 %

– noix : 72 %

– tournesol, pépins de raisin : 65 %

– germe de blé : 63 %

– bourrache, soja : 62 %

– maïs : 53 %

– pépins de courge : 52 %

– sésame : 41 %

 

© Books of Dante

Publicités