Aromathérapie, problèmes cardiovasculaires et circulatoires

cardiology-procedures

Quand on jette un œil sur la cartographie moléculaire, on se rend compte qu’aucune des grandes familles de molécules aromatiques ne détient à elle seule le pouvoir d’intervenir sur le domaine qui nous occupe aujourd’hui. Les troubles cardiovasculaires et circulatoires ne sont donc la chasse-gardée d’aucune famille exclusive. Voyons. Les phénols et les monoterpénols sont hypertenseurs, alors qu’il revient aux acides et aux aldéhydes une propriété hypotensive. Les vertus décongestionnantes veineuses et lymphatiques sont accordables tant aux sesquiterpènes qu’aux sesquiterpénols, de même, aldéhydes et coumarines sont également vasodilatatrices, etc.

Cet article va donc se concentrer sur les propriétés principales offertes par les huiles essentielles sur un certain nombre d’affections cardiovasculaires et circulatoires les plus courantes. Nous les listerons une à une, en les définissant et en annexant à chacune les huiles essentielles correspondantes.

I. Les propriétés

Cardiotonique (qui soutient le cœur et en augmente la force de contraction) : fenouil, inule, lavande aspic, lavande fine, lavandin super, marjolaine sylvestre, menthe poivrée, menthe sylvestre, palmarosa, romarin officinal à camphre, santal blanc, thym vulgaire à géraniol

Coronodilatatrice (qui permet la dilatation des artères coronaires) : hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, khella, laurier noble

Décongestionnante et tonique artérielle (qui permet d’abaisser la congestion au sein des artères et d’y améliorer la circulation) : cèdre de l’Atlas, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, lemongrass, petit grain bigarade, romarin officinal à 1.8 cinéole, sauge officinale, vétiver

Décongestionnante et tonique lymphatique (qui permet d’abaisser la congestion au sein du système lymphatique et d’y améliorer la circulation) : amyris, arbre à thé, bois de rose, cèdre de l’Atlas, cèdre de Virginie, citron, cyprès eucalyptus phellandra, eucalyptus smithii, famonty, gaïac, gingembre, issa, lentisque, myrte rouge, myrte vert, néroli, niaouli, orange douce, palmarosa, palo santo, patchouli, pin de Patagonie, pin sylvestre, santal blanc, santal jaune, tanaisie annuelle

Décongestionnante et tonique veineuse (qui permet d’abaisser la congestion au sein du système veineux et d’y améliorer la circulation) : amyris, arbre à thé, cajeput, cèdre de l’Atlas, cèdre de Virginie, céleri, citron, cyprès, eucalyptus phellandra, eucalyptus smithii, famonty, issa, gaïac, genévrier commun, gingembre, lentisque, myrte rouge, myrte vert, nard, néroli, niaouli, palo santo, patchouli, pin de Patagonie, romarin officinal à camphre, romarin officinal à 1.8 cinéole, santal blanc, sauge officinale, tanaisie annuelle, vétiver

Fluidifiante sanguine (qui permet de corriger l’hyperviscosité sanguine dont les causes sont multiples) : ail, aneth, cannelle de Ceylan « écorce », cannelle de Chine « écorce », citron, citron vert, gaïac, hélichryse angustifolium, khella

Hypertensive (qui permet d’augmenter la pression sanguine dans les artères) : carotte, menthe des champs, menthe poivrée, nard, pin sylvestre, sarriette des montagnes

Hypocholestérolémiante (apte à faire baisser le taux de cholestérol sanguin) : aneth, hélichryse d’Italie, pamplemousse, romarin officinal à camphre, sauge officinale, sauge sclarée

Hypotensive (qui permet d’abaisser la pression sanguine dans les artères) : ail, bouleau jaune, eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, gaulthérie odorante, inule, lavande fine, marjolaine à coquilles, mélisse, myrte vert, nard, néroli, romarin officinal à camphre, tanaisie annuelle, verge d’or, verveine citronnée, ylang-ylang

Phlébotonique : synonyme de tonique veineuse.

Protectrice capillaire (propriété que possède une substance de protéger les capillaires sanguins d’une trop grande fragilité de leur paroi) : citron, citron vert, cyprès, famonty, gingembre, hélichryse d’Italie, issa, menthe poivrée

Vasoconstrictrice (se dit d’une substance capable de réduire le diamètre des vaisseaux sanguins) : baie rose, céleri, cyprès, genévrier commun, menthe des champs, menthe poivrée, pruche

Vasodilatatrice (se dit d’une substance capable d’augmenter le diamètre des vaisseaux sanguins) : ail, copahier, gaulthérie couchée, gaulthérie odorante, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, laurier noble, lavande fine, marjolaine à coquilles, vétiver

II. Les affections

Artériosclérose (il s’agit d’un durcissement et d’un épaississement des artères) : ail, carotte, cèdre de l’Atlas, céleri, citron, gaulthérie couchée, genévrier commun, hélichryse d’Italie, khella, laurier noble, oignon, romarin officinal à verbénone

Artérite (inflammation de la paroi des artères) : céleri, ciste, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, lavande fin, sauge officinale, verge d’or

Arythmie cardiaque (battements cardiaques irréguliers) : camomille romaine, fenouil, houblon, marjolaine à coquilles, mélisse, nard, petit grain bigarade, santal jaune, ylang-ylang

Cholestérol (précurseur de l’artériosclérose, le cholestérol en excès est néfaste à la bonne circulation artérielle) : ail, aneth, carotte, céleri, citron, hélichryse d’Italie, lédon du Groenland, oignon, pamplemousse, romarin officinal à camphre, romarin officinal à verbénone, sauge sclarée, thym vulgaire à thymol

Coronarite (inflammation des artères coronaires) : eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, gaulthérie odorante, verveine citronnée, vétiver

Couperose (dilatation des petits vaisseaux, en particulier sur nez et pommettes) : bergamote, camomille romaine, carotte, ciste, cyprès, géranium, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, lavande fine, menthe poivrée, néroli, romarin officinal à verbénone, rose de Damas, santal blanc, sauge officinale

Endocardite (inflammation de la structure et de l’enveloppe interne du cœur) : verge d’or

Extrasystole (contraction prématurée du myocarde) : inule, lavande fine, lavandin super, mandarine, marjolaine à coquilles, romarin officinal à verbénone, santal jaune, verveine citronnée, ylang-ylang

Fragilité capillaire (diminution de la résistance des parois des capillaires sanguins) : cèdre de l’Atlas, citron, cyprès, famonty, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, lavande fine, niaouli

Hémorroïde (varice résultant d’une dilatation d’une veine rectale ou anale) : amyris, arbre à thé, bergamote, cajeput, cèdre de Virginie, céleri, ciste, cyprès, gaulthérie couchée, genévrier commun, genévrier des montagnes, géranium, hélichryse d’Italie, lavande stoechade, lavandin abrial, lentisque, myrte rouge, myrte vert, nard, néroli, niaouli, palo santo, patchouli, pin de Patagonie, pruche, santal blanc, sauge officinale, sauge sclarée

Hypertension (tension artérielle au repos anormalement haute) : ail, basilic, carotte, citron, cyprès, eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, géranium, inule, lavande fine, lavandin super, mandarine, marjolaine à coquilles, mélisse, myrte vert, néroli, petit grain bigarade, romarin officinal à camphre, rose de Damas, verge d’or, verveine citronnée, ylang-ylang

Hypotension (tension artérielle au repos anormalement basse) : bay saint-Thomas, clou de girofle, épinette noire, hysope officinale, lentisque, menthe verte, menthe poivrée, nard, pin sylvestre, romarin officinal à camphre, romarin officinal à verbénone, sapin argenté, sauge officinale

Insuffisance lymphatique (mauvaise qualité du retour circulatoire lymphatique) : carotte, cèdre de l’Atlas, cèdre de Virginie, cyprès, géranium, hélichryse d’Italie, lentisque, myrte vert, niaouli, palmarosa, patchouli, ravintsara

Insuffisance veineuse (mauvaise qualité du retour sanguin par les veines vers le cœur) : carotte, cèdre de l’Atlas, cèdre de virginie, cyprès, hélichryse d’Italie, lentisque, patchouli, santal blanc

Jambes lourdes (phénomène en relation avec une mauvaise circulation du sang) : arbre à thé, cannelle de Chine « écorce », cèdre de Virginie, céleri, citron, cyprès, eucalyptus citronné, géranium, hélichryse d’Italie, issa, lavande fine, lavandin abrial, laurier noble, lentisque, manuka, menthe poivrée, myrte vert, niaouli, patchouli, pin de Patagonie, ravintsara, romarin officinal à 1.8 cinéole, santal blanc, sauge officinale, sauge sclarée, vétiver

Palpitations (trouble du rythme cardiaque : battements plus rapides et/ou moins réguliers) : anis vert, basilic, camomille romaine, fenouil, lavande fine, lavandin abrial, lavandin super, mandarine, manuka, marjolaine à coquilles, mélisse, menthe bergamote, menthe poivrée, néroli, petit grain bigarade, rose de Damas, verveine citronnée, ylang-ylang

Péricardite (inflammation de la membrane enveloppant le cœur) : eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, verge d’or

Phlébite (caillot sanguin à l’intérieur d’une veine) : carotte, citron, cyprès, eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, lentisque, manuka, romarin officinal à camphre, romarin officinal à 1.8 cinéole, vétiver

Remarque : ces huiles essentielles ne concernent qu’un traitement préventif ou applicable en cas de séquelle de phlébite. Il est conseillé de ne pas appliquer d’huiles essentielles sur une phlébite encore présente.

Syndrome de Raynaud (trouble de la circulation aux extrémités : doigts, orteils, oreilles, nez…) : estragon, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, lentisque, mandarine, romarin officinal à camphre, thym vulgaire à thujanol

Tachycardie (rythme cardiaque plus élevé que la normale) : houblon, inule, lavande fine, marjolaine à coquilles, menthe bergamote, nard, néroli, petit grain bigarade, rose de Damas, santal jaune, verveine citronnée, ylang-ylang

Varice (dilatation permanente d’une veine généralement localisée sur les membres inférieurs) : amyris, arbre à thé, bergamote, cajeput, carotte, cèdre de l’Atlas, cèdre de Virginie, céleri, ciste, citron, cyprès, famonty, genévrier, géranium, gingembre, hélichryse angustifolium, hélichryse d’Italie, issa, lavandin abrial, lentisque, myrte rouge, myrte vert, nard, néroli, niaouli, palo santo, patchouli, pin de Patagonie, romarin officinal à camphre, romarin officinal à 1.8 cinéole, santal blanc, sauge officinale, sauge sclarée, tanaisie annuelle, vétiver

Pour finir, rappelons que l’emploi des huiles essentielles pour l’ensemble des pathologies concernées reste soumis aux précautions d’emploi et contre-indications propres à chacune. De plus, mentionnons qu’un traitement aromathérapeutique peut rester relativement inefficace lorsque ne sont pas pris en compte certains facteurs. Par exemple, artériosclérose, hémorroïdes et hypertension requièrent une alimentation végétarienne ; l’alcool et le tabac sont préjudiciables en cas d’artériosclérose, de palpitations et de couperose. De même, la sédentarité, tant de fois impliquée dans les affections que nous avons abordées, devrait laisser place à une activité physique régulière pratiquée au grand air. Ensuite, d’autres problématiques nécessitent du repos (hypertension), de se prémunir de la chaleur (varice, insuffisance veineuse), d’autres encore auront toutes les chances d’être résorbées si on accompagne un traitement à base d’huiles essentielles par un drainage hépatique (hémorroïde, varice, cholestérol, etc.).

© Books of Dante – 2016

Publicités

2 réflexions sur “Aromathérapie, problèmes cardiovasculaires et circulatoires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s