Huile essentielle de géranium odorant

Géranium_odorant_fleur

Le géranium dont nous allons aujourd’hui parler est une plante vivace originaire d’Afrique du sud et qui, à l’état sauvage, peut atteindre une taille comprise entre 1 m et 1,20 m, ce qui en fait un gros buisson. Ses feuilles sont généralement découpées, dentelées et duveteuses. Quant à la floraison, qui intervient diversement selon le climat et l’aire géographique, elle a lieu soit au printemps soit à l’automne. Ce sont alors des fleurs à cinq pétales roses, rouges ou blancs (dont deux striés de pourpre) qui apparaissent. C’est lui, ou bien l’une de ses nombreuses variétés, que l’on peut rencontrer chez les pépiniéristes. Ces variétés cultivées, généralement annuelles, sont beaucoup plus petites. Ces espèces à parfum sont le fruit d’un travail horticole, d’hybridations multiples et répétées. C’est ainsi que, d’une variété à l’autre, en en froissant très légèrement les feuilles, on perçoit un parfum différent : citron, orange, pin, pomme, menthe, abricot, carotte, eucalyptus, cèdre, même noix de coco et chocolat !

Si le géranium odorant a, par la main de l’homme, diversifié ses parfums, il ne s’est pas cantonné qu’à la seule Afrique du Sud. En effet, on le rencontre sur l’île de la Réunion (où il est cultivé depuis 1865 dans le cadre de la culture des plantes à parfum… C’est lui qu’on désigne sous le nom de géranium Bourbon). Il est aussi présent à Madagascar, en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Égypte), en Guinée… Acclimaté en Espagne et en Italie, en revanche, sa culture en France s’est soldée par un échec. L’expérience réunionnaise donna l’idée de cultiver le géranium pour l’industrie de la parfumerie dans le sud de la France (Grasse et ses environs) à la fin du XIX ème siècle, mais en raison de trop faibles rendements au regard des investissements, le projet fut abandonné. Enfin, en Chine (Yunnan), on trouve un géranium dont l’huile essentielle est plus riche en citronnellol, ce qui en fait un produit quelque peu différent.

L’huile essentielle de géranium en aromathérapie

« Géranium rosat » n’est qu’un terme générique regroupant les cinq variétés suivantes : Pelargonium graveolens, P. roseum, P. capitatum, P. odoratissimum et P. radula. Ce sont elles que l’on consacre à l’aromathérapie. Obtenue vraisemblablement pour la première fois au XIX ème siècle (Recluz, 1847), l’huile essentielle de géranium odorant présente un profil biochimique variable selon sa provenance. Ceci dit, établissons quelques moyennes :

  • Monoterpénols (dont géraniol, linalol et citronnellol) : 40 à 50 %
  • Esters : 15 à 25 %
  • Sesquiterpènes : 8 %
  • Cétones : 7 à 9 %
  • Aldéhydes monoterpéniques : 1 %

Du géranium odorant, ce sont les parties aériennes que l’on distille. La plante n’offre qu’un très faible rendement (0,15 à 0,35 %) d’une huile essentielle dont la couleur varie du vert jaunâtre à un jaune brunâtre plus soutenu. Son parfum rappelle la rose (d’où le qualificatif « rosat »), mais on y perçoit aussi des notes citronnées et d’autres rappellent le litchi, le tout sur un fond un peu âpre, sinon âcre.

Propriétés médicinales

  • Anti-infectieuse : antibactérienne, antivirale, antifongique majeure, antiparasitaire (vermifuge)
  • Hémostatique, astringente cutanée, cicatrisante cutanée, régénérante cutanée, antiseptique cutanée
  • Neurotonique, immunomodulante, stimulante des cortico-surrénales
  • Relaxante, apaisante, calmante
  • Tonique des systèmes veineux et lymphatique
  • Antispasmodique
  • Anti-inflammatoire, antalgique
  • Diurétique
  • Stimulante hépatopancréatique
  • Insectifuge (poux, puces, tiques, moustiques)

Usages thérapeutiques

  • Troubles gastro-intestinaux : spasmes gastriques et intestinaux, gastro-entérite, ulcère gastrique, douleurs gastriques, vers intestinaux chez l’enfant et l’adulte (ascarides, oxyures), infection intestinale (candidose)
  • Troubles locomoteurs : douleurs lombaires, tendineuses et musculaires, rhumatismes ostéo-musculaires
  • Troubles de la sphère circulatoire : hémorroïdes, hémorragie utérine, hémoptysie, règles trop abondantes, prévention des varices et phlébites, œdème, rétention d’eau, couperose
  • Troubles de la sphère urinaire : infection urinaire (candidose), lithiase urinaire
  • Troubles buccaux : angine, stomatite, glossite, aphte, candidose
  • Troubles cutanés : plaie, coupure, ulcération, ulcère variqueux, prurit, démangeaison, brûlure, dartre, eczéma sec, psoriasis, furoncle, engelure, épistaxis, mycose, vergeture, rides, transpiration excessive, peaux grasses, sèches et/ou déshydratées, pityriasis, piqûre d’insecte, acné, impétigo, croûte de lait…
  • Troubles du système nerveux : stress, anxiété, angoisse, agitation, peur, phobie, troubles du sommeil, insomnie, fatigue nerveuse, surmenage…
  • Fatigue, asthénie
  • Diabète
  • Désaccoutumance, désintoxication

Propriétés psycho-émotionnelles et énergétiques

Dans cette huile essentielle, on peut remarquer deux éléments principaux : le Feu (en majorité, cf. monoterpénols) et l’Eau (en minorité, cf. esters et sesquiterpènes). Ces deux éléments nous permettent de nous diriger vers deux méridiens : celui du Triple Foyer (Feu) et celui des Reins (Eau).

Commençons par le premier de ces méridiens afin de superposer médecine traditionnelle chinoise et aromathérapie à « l’européenne ». Tout d’abord, nous pouvons dire que ce méridien est un transporteur (de sang, d’énergie, de liquides organiques…), un régulateur et un éliminateur. Il s’oppose donc à la formation des « stases », c’est-à-dire à des états d’immobilité, ce en quoi on retrouve bien l’huile essentielle de géranium odorant dans ce portrait. En effet, nous l’avons dit veinotonique et lymphotonique ; par exemple, dans ce cas, une « stase » serait un œdème, de la rétention d’eau, etc. Lorsqu’un dysfonctionnement affecte le méridien du Triple Foyer, apparaissent, comme troubles, de l’apathie, une asthénie, de la fatigue, un manque d’entrain. Or l’huile essentielle de géranium odorant, neurotonique, stimulante des cortico-surrénales (elles sont en relation avec le méridien des Reins, comme par « hasard » !…), immunomodulante, permet, justement, de contrecarrer ces manifestations.
D’un point de vue psycho-émotionnel, si ce méridien présente une insuffisance énergétique, on observe un manque de gaieté ainsi que des capacités intellectuelle plus faibles qu’à l’habitude. En revanche, si l’on distingue un excès, il peut alors être associé à de l’irritabilité, de l’excitation, de l’agitation, etc., chose que l’huile essentielle de géranium odorant est capable d’engourdir (elle est, rappelons-le, apaisante et calmante).
Enfin, se préoccuper de l’état de ce méridien peut trouver son utilité dès lors qu’on rencontre des difficultés à faire la part des choses entre préoccupations matérielles (Yang) et spirituelles (Yin). C’est peut-être ce qui a fait dire à certains que l’huile essentielle de géranium odorant était une harmonisante du Yin et du Yang… (Précisons, au passage, que ce méridien est Yang et que le suivant est Yin…)

Passons donc en revu le deuxième méridien qui s’impose à nous lorsqu’on évoque l’huile essentielle de géranium odorant. Parmi les pathologies associées au dysfonctionnement du méridien des Reins, nous en rencontrons un grand nombre déjà évoqué dans la section « Usages thérapeutiques » : lithiase, rétention d’eau, lombalgie, douleurs articulaires et musculaires, fatigue générale, cortico-surrénales en berne. L’on voit donc, à travers cet exemple, que l’huile essentielle de géranium odorant est susceptible de corriger les troubles physiques provoqués par une perturbation de ce méridien. Bien sûr, les troubles émotionnels ne sont pas oubliés. Ainsi, les peurs, angoisses, phobies, etc. sont-elles justiciables de l’emploi de l’huile essentielle de géranium odorant.

En ce qui concerne les chakras auxquels cette huile essentielle peut s’appliquer, il s’en trouve un dont le mauvais fonctionnement peut entraîner des difficultés de perception visuelle : le chakra du troisième œil. Il fait directement référence à la couleur indigo, qui se trouve être la couleur de l’aura des deux huiles essentielles de géranium odorant que j’ai testées à l’occasion. La couleur opposée et complémentaire à l’indigo sur le disque chromatique est un mélange d’orange et de jaune. Au jaune, on lie le chakra du plexus solaire et au orange celui qu’on appelle sacré.

Pour en savoir davantage sur la question des huiles essentielles liées aux chakras et à leur couleur, veuillez vous référer à ce livre.

Modes d’emploi

  • Voie orale
  • Voie cutanée pure (geste d’urgence) ou diluée
  • Olfaction
  • Diffusion atmosphérique

Précautions d’emploi, contre-indications

  • Huile essentielle à l’excellente tolérance cutanée en temps normal. Mais il existe des exceptions à cette « règle ». Par exemple, c’est l’une des rares huiles essentielles que je ne supporte pas pure sur la peau (sensation de chaleur, érythème douloureux, rougeur, en sont alors les conséquences).
  • Huile essentielle à utiliser avec prudence durant les trois premiers mois de grossesse.
  • Le géranium odorant fait partie de ces plantes qu’on utilise exclusivement sous forme d’huile essentielle sous nos latitudes ; n’étant pas une plante indigène, cela en explique les raisons. Mais ce géranium ne se borne pas qu’à un seul usage aromathérapeutique. A l’instar du ravintsara malgache et de l’arbre à thé australien, le géranium est utilisé par les pharmacopées locales, par le biais de ce que nous nommons phytothérapie. Son absence sur le sol français limite nécessairement cet usage. Cependant, l’on peut tout de même indiquer quelques données à ce sujet, qui concernent essentiellement des applications externes à base de feuilles de géranium odorant : infusion de feuilles (contre angine, stomatite, glossite), décoction de feuilles (névralgie faciale, douleur gastrique, douleur lombaire, engorgement des seins, dartre, eczéma, œdème des membres inférieurs…), feuilles écrasées et pilées (sur coupure, plaie, ophtalmie, engelure) ou mêlées à de l’huile d’olive comme pommade (sur inflammations des seins, en cas de pédiculose…).

© Books of Dante – 2016

Publicités

2 réflexions sur “Huile essentielle de géranium odorant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s