Les huiles essentielles à esters

Cette vaste famille moléculaire est présente dans une grande variété de végétaux, allant de la petite plante qu’est l’hélichryse d’Italie à l’arbre majestueux qu’est le mélèze. On les trouve plus particulièrement chez les Lamiacées, les Abiétacées et les Astéracées. Le nom de tous les esters est composé : angélate de ceci, acétate de cela, etc. Raison pour laquelle on ne les retient que rarement ^^ Dans tous les cas, le premier mot se termine toujours par le suffixe -ate (formiate, salicylate…). Et, de hâte, avec les esters, il n’en est nullement question, comme nous aurons l’occasion de le découvrir. Si l’on a regroupé toutes ces molécules sous la même bannière, c’est qu’elles entretiennent des relations parentales. De structure biochimique proche, on peut en déduire qu’elles ont des domaines d’applications similaires. Tout à fait ! Les esters, en règle générale, sont :

  • antispasmodiques
  • anti-inflammatoires
  • neurotropes
  • musculotropes
  • hypotenseurs
  • calmants
  • négativants

Chacune de ces propriétés demande à être nuancée, en fonction d’au moins deux facteurs : la qualité de tel ou tel ester et sa concentration dans une huile essentielle donnée. Bien évidemment, certains esters possèdent des caractéristiques qui leurs sont propres et qui s’expriment à travers le référentiel électrique ci-dessous :

référentiel_électrique_esters_Franchomme_Pénoël

Par exemple, la molécule située en (4), l’acétate d’eugényle, contenue dans l’huile essentielle de clou de girofle est moins négativante que la molécule indiquée par le nombre (7), l’acétate de linalyle (lavande fine, sauge sclarée, petit grain bigarade). Aussi, ces dernières huiles essentielles sont plus sédatives que celle de clou de girofle.

Les propriétés des esters sont donc plus ou moins puissantes selon les huiles essentielles, mais chacune d’elles présente des propriétés que n’ont pas les autres, fait explicable, entre autres, en raison des molécules qui complètent le totum. Par exemple, les esters sont quasiment dénués de pouvoir anti-infectieux. Mais lorsqu’ils sont accompagnés de monoterpénols (comme c’est le cas de la lavande fine, du clou de girofle…), la synergie devient efficacement antifongique. De même, l’association esters+sesquiterpènes dote les huiles essentielles concernées de propriétés anti-allergiques.

Voici une petite liste d’huiles essentielles à esters : gaulthérie couchée (99 %), bouleau jaune (99 %), camomille romaine (90 %), sauge sclarée (80 %), khella (80 %), boswellia papyrifera (60 %), petit grain bigarade (60 %), cardamome (50 %), hélichryse d’Italie (50 %), lavande fine (50 %), menthe bergamote (45 %), épinette noire (30 %), thym vulgaire à géraniol (30 %), géranium odorant (25 %), ylang-ylang (20 %), laurier noble (17 %), mélèze (12 %), etc.

Les esters sont des molécules à peu près privées de toxicité aux doses physiologiques normales. Les huiles essentielles qui en contiennent de grandes quantités peuvent être appliquées pures sur la peau. Cependant, le risque zéro n’existe pas. Par exemple, un emploi à hautes doses et sur de longues durées est déconseillé. Autres cas particuliers : le salicylate de méthyle (gaulthérie couchée, bouleau jaune) est tératogène et anticoagulant. On n’emploiera donc pas ces deux huiles essentielles en cas de grossesse et de traitement coagulant. Enfin, la plupart des acétates sont épileptisants à hautes doses. Aussi, respectez les précautions d’usages et vous ne rencontrerez pas ce type d’écueils.

En médecine traditionnelle chinoise, les esters s’accordent aux éléments Eau et Terre. On peut associer la gaulthérie, l’épinette noire, le sapin de Sibérie, l’hélichryse d’Italie au méridien des reins et la sauge sclarée au méridien de la rate/pancréas, par exemple. Mais il existe d’autres utilisations via les méridiens du triple foyer et du maître cœur avec le petit grain bigarade, comme nous l’avons vu récemment. Enfin, nombre d’huiles essentielles à esters corrigent les excès des tempéraments sanguins et augmentent la vitalité des lymphatiques.

© Books of Dante – 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s