La phytothérapie, un truc de « riches » ?

Pourquoi la phyto c'est cher

Bien qu’ayant mis les pieds dans la phytothérapie dans un premier temps, je me suis rapidement tourné vers l’aromathérapie par la suite. D’aucuns diront que l’aromathérapie, bien qu’efficace, est hors de prix. Des flacons rikiki qui contiennent quoi ? 5, 10, 15 ml ? Pour des prix à l’unité pouvant varier de 2,00 € (huile essentielle non bio, bas de gamme, courante) à plusieurs dizaines d’euros (huile essentielle bio, haut de gamme, rare).
Hier après-midi, je me suis rendu dans une pharmacie qui vend autant des huiles essentielles que des plantes sèches en sachet. Pour permettre aisément une comparaison, j’ai choisi une seule et même plante, la lavande fine (Lavandula angustifolia). Je vous annonce les tarifs pratiqués dans cette officine :

  • 1 flacon de 10 ml d’huile essentielle de lavande fine : 6,90 €
  • 1 sachet de 75 g de fleurs de lavande fine : 5,90 €

Là, on pourrait être tenté de dire que l’huile essentielle est plus chère que le sachet. En effet, de façon rigoureusement absolue, un seul euro sépare les deux produits. Si cela avait été l’inverse, cela aurait été douteux. Et, même dans la perspective qui est présentement la nôtre, douteux, ça l’est. De toute évidence, ces produits ne sont pas biologiques, sans quoi il faudrait facilement multiplier le prix du flacon par 2 et le prix du sachet par 1,5. Soit dit en passant, même pour du non bio, je trouve ça encore trop cher. Mais l’important n’est pas là. Il réside en ceci : ça fait un bail que je ne bosse plus en phytothérapie car, contrairement aux idées reçues, la phytothérapie, c’est cher ! Je vois d’ici des yeux s’ouvrir comme ça : O_O ! Lol ! Bref. Prends ta tête à deux mains mon cousin et écoute bien ce que je vais maintenant t’exposer.

C’EST PAS FRAIS !

Bien qu’un sachet de fleurs de lavande, à juste titre, fleure bon la lavande, dans le paquet, les fleurs sont sèches. Heureusement, sans quoi, enfermées dans cette bruyante cellophane, elles auraient pourri depuis belle lurette si elles avaient été fraîches. Bien. L’huile essentielle de lavande, elle, n’emploie que des fleurs fraîches. Quand on connaît le pouvoir d’amoindrissement de la dessiccation sur les plantes, il est légitime de s’exclamer : « Ah ! Mais si les fleurs sont toutes évaporées, elles marchent moins bien ! » Certes. Et pour cause. Elles sont sèchent comme peut l’être un coup de trique. Et toc !

ÇA PREND DE LA PLACE !

Quand je vois le barda nécessaire pour faire ne serait-ce qu’une pauvre petite infusion, j’y renonce. C’est d’une pénibilité sans égal. Alors, je ne vous parle même pas de décoction ou d’autres méthodes plus élaborées qui sont capables de mettre votre cuisine sens dessus dessous. Vous êtes déjà bien encombré par l’affection qui vous touche, inutile d’en remettre une couche en encombrant l’évier avec un fatras de trucs que, de toute façon, votre état lamentable empêche de laver pour le lendemain, tellement vous êtes vanné. Bref. Au niveau écologique, c’est nul. Et ouais, faut faire cette vaisselle après, au prix où est l’eau… Et, à propos d’eau, quand on sait que certains utilisent de l’eau du robinet pour leurs infusions, il est conseillé de hurler au sacrilège, tant les eaux d’adduction sont de piètre qualité, sinon totalement funestes.

ÇA COÛTE DES SOUS ! LA PREUVE PAR 3 !

Bon, maintenant, d’un point de vue strictement économique, je vais vous expliquer pourquoi la phytothérapie, c’est nul. Que mes amis et ennemis phytothérapeutes ne s’en offusquent point, il faut bien relativiser. Cela tombe bien, je ne compte, dans mon entourage, ni des uns ni des autres. Bref. Cessons ces palabres, venons-en au fait. Je sors ma calculette, je me remémore la façon dont on effectue une règle de trois et c’est parti !

Rappel des données :

  • 1 flacon d’huile essentielle de lavande fine : 6,90 €
  • 1 sachet de fleurs de lavande fine : 5,90 €

Sachant qu’il me faut 150 kg de lavande fine pour obtenir 1 kg d’huile essentielle, il me faut donc 1,5 kg de lavande pour obtenir un seul flacon de 10 ml. Or, 1,5 kg, soit 1500 g, ça représente 20 sachets de 75 g, voyez la disproportion. A lui tout seul, un flacon de 10 ml rivalise donc avec 20 sachets à 5,90 € pièce, soit la bagatelle de 118 €, un coût 17 fois supérieur.
Sachant que mon sachet de fleurs de lavande ne contient que 75 g, il représente donc 1/20 ème de mon flacon, soit 0,5 ml d’huile essentielle.

Maintenant que nous savons tout cela, comparons un peu les posologies. Combien vais-je pouvoir faire d’infusions dignes de ce nom avec mon seul paquet de 75 g de fleurs de lavande, sérieusement ? Pour cela, je vais m’en remettre aux recettes d’un homme qui bossait tant avec la phytothérapie qu’avec l’aromathérapie. Ce monsieur, Jean Valnet, nous indique ceci :

  • 1 cuillère à café de fleurs de lavande fine par tasse d’eau (15 cl) à raison de trois tasses par jour
  • 3 gouttes d’huile essentielle de lavande fine à raison de trois prises par jour

Dans le premier cas, nous utilisons donc 3 cuillerées par jour, soit environ 3 g de fleurs de lavande. Dans le second cas, nous employons 9 gouttes d’huile essentielle. Sachant que mon paquet ne fait que 75 g, dans combien de jours serai-je à sec, en vertu de cette posologie ? C’est très simple, dans 25 jours. Et mon flacon d’huile essentielle, au rythme de 9 gouttes par jour, sera-t-il vide avant mon sachet de lavande ? Et d’ailleurs, combien y a-t-il de gouttes d’huile essentielle de lavande dans mon flacon de 10 ml ? 520 exactement ! 520/9 = 58 jours, soit plus du double. Quand mon sachet de lavande sera épuisé, mon flacon contiendra encore près de 60 % de son contenu. Donc, en 25 jours, j’utilise, option n° 1, 75 g de fleurs de lavande. Prix de revient : 5,90 €. Option n° 2, 6 ml d’huile essentielle de lavande pour un coût totale de 3,90 €. Coût journalier de l’option n° 1 : 0,24 €. Coût journalier de l’option n° 2 : 0,15 €. Non seulement cette dernière option me coûte moins chère mais en plus il me reste de l’huile essentielle dans mon flacon ! Époustouflant, isn’t it ?

Toujours convaincu que l’aromathérapie c’est cher ? ^^ Vous pouvez ne pas l’être malgré cette flamboyante démonstration. Il va sans dire qu’on peut allègrement tricher en remplissant à peine ses cuillères à café ou bien en optant pour une cuillère de dînette, ce qui rendrait l’impression, illusoire, de faire un grand nombre de cuillerées. Mais soyons sérieux. Imaginez que Valnet est gentil, pas comme Fournier qui préconise des doses 6 fois supérieures en terme de grammage de plante sèche, autant dire qu’en quatre jours, notre pauvre sachet de 75 g de fleurs de lavande est flingué, votre porte-monnaie également.
Quand on connaît le pouvoir et la rapidité d’action des huiles essentielles, pourquoi continuer à élaborer des infusions dont le goût n’a d’égal que la propension à agir moins rapidement que les huiles essentielles ? Sauf si on est un adepte des remèdes de cheval et qu’on abandonne à d’autres la pathétique infusion de confort. Bref, cet article n’a pas pour vocation de faire changer d’avis à quiconque, il cherche avant tout à mettre en lumière le fait que, non, l’aromathérapie n’est pas nécessairement un truc de « riches », comme je l’entends dire bien trop souvent à mon goût. .

Voilà. A cela je n’ajoute même pas la question du stockage, de la déperdition énergétique et vitale des plantes sèches, de la poussière qui s’insinue partout, quand ce ne sont pas certains spores pathogènes que des plantes sèches peuvent contenir et dont personne ne soupçonne l’existence, etc. ^^

© Books of Dante – 2014

Publicités

2 réflexions sur “La phytothérapie, un truc de « riches » ?

  1. Ben voilà, je ne culpabiliserai plus de ne pas faire les choses « bien » pour mes petites affections et autres problèmes du quotidien…. va juste falloir que je bosse un peu beaucoup niveau HE!

    J'aime

    • Mais il n’y a pas à culpabiliser. Rappelle-toi que je ne suis moi-même qu’un autodidacte :)
      Ptête même qu’il faudrait que j’écrive un truc pour les débutants, un truc solide, didactique et pédagogique. Cela pourrait être mon prochain bouquin d’aromathérapie, tiens ! ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s