Le thym du Maroc, un compagnon idéal pour l’hiver !

Thym_à_bornéol_du_Maroc

Cette espèce de thym provenant du Maroc doit être distinguée du thym rouge d’Espagne (Thymus zygis) et du thym vulgaire (Thymus vulgaris), en particulier les chémotypes à thymol et à carvacrol, deux huiles essentielles qu’on qualifie, tout comme le thym d’Espagne, de thyms « rouges », en corrélation avec leurs spécificités biochimiques et le caractère mordant de leur dermocausticité. Ce sont principalement des molécules comme le carvacrol surtout et le thymol dans une moindre mesure qui peuvent poser des problèmes de toxicité cutanée et hépatique, en particulier si les huiles essentielles en contiennent de grandes quantités. C’est le cas des trois huiles citées ci-dessus mais également des huiles essentielles d’origans (Origanum sp.), de sarriette des montagnes (Satureja montana) et de serpolet (Thymus serpyllum). Avec notre thym marocain (également nommé thym blanc, thym à bornéol ou thym à feuilles de sarriette), on ne rencontre pas ce type de souci.

Description et composition

Pas de doute, à première olfaction, c’est bien à du thym à quoi l’on a affaire. Mais avec ce thym-là, il n’y a pas d’agression piquante des muqueuses olfactives, même si les cellules olfactives, tapissant l’intérieur de nos narines, distinguent nettement une odeur chaude et épicée. On dirait bien du thym, c’est-à-dire celui qualifié de vulgaire, mais mélangé à quelque chose d’autre. Ce quelque chose d’autre se situe au sein d’une famille moléculaire que nous avons récemment chroniquée, les monoterpénols. Jugez plutôt, à l’aide de ces quelques chiffres :

référentiel_électrique_thym_à_feuilles_de_sarriette

Voilà. La douceur relative des monoterpénols permet de nuancer l’ensemble et d’amoindrir le caractère explosif des phénols. C’est cela qui fait du thym marocain une espèce moins agressive et caustique. Comme chez tous les thyms, ce sont les sommités en fleurs que l’on distille à la vapeur d’eau. L’huile essentielle produite est généralement liquide, fluide et limpide. Sa couleur oscille entre le jaune et le jaune brun.

Propriétés thérapeutiques

  • Anti-infectieuse à très large spectre d’action : antibactérienne, antifongique, antivirale, antiseptique atmosphérique, antiparasitaire
  • Immunomodulante (permet d’adapter la réponse immunitaire : gestion des immunoglobulines en excès ou en carence)
  • Anti-inflammatoire, antinociceptive, analgésique, antalgique percutanée
  • Neurotonique, anti-asthénique, tonique générale, aphrodisiaque
  • Stimulante hépatobiliaire, cholérétique
  • Antispasmodique
  • Anti-oxydante, positivante
  • Digestive
  • Insecticide, insectifuge

Usages thérapeutiques

  • Infections bactériennes, fongiques, parasitaires et virales au niveau des sphères urinaire (cystite), intestinale (ténia, oxyure, ascaris) et respiratoire (tuberculose, sinusite, rhume, bronchite aiguë ou chronique). De plus, cette huile essentielle couvre des affections chroniques et auto-immunes, comme la grippe, l’acné, l’herpès, etc.
  • Douleurs musculaires, articulaires et tendineuses (arthrose, rhumatisme, polyarthrite rhumatoïde)
  • Fatigue générale, asthénie physique, intellectuelle et sexuelle
  • Petite insuffisance hépatique, dyskinésie biliaire
  • Plaies infectées
  • Abcès dentaire
  • Tiques

Le caractère de cette huile essentielle lui permet d’être un bon compagnon durant la phase hivernale, elle transmet une chaleur qui n’est pas excessive, elle est rassurante, rappelle l’été et le soleil, elle est donc bienvenue pour étouffer les petits coups de blues propres à cette période. De même, elle sera très utile aux personnes qui ont tout le temps froid et qui redoutent l’humidité. Elle peut alors être associée à l’huile essentielle de marjolaine à coquilles pour lutter contre le phénomène d’acrosyndrome, c’est-à-dire la maladie de Reynaud par exemple (sensation de froid dans les extrémités que sont les doigts et les orteils).

Modes d’emploi

  • Usage interne
  • Usage externe
  • Diffusion atmosphérique, olfaction

Contre-indications

  • C’est une huile essentielle réservée à l’adulte.
  • On note une très légère dermocausticité en rien comparable avec celle causée par les huiles essentielles que nous avons évoquées au début de cet article. En cas de peau fine, fragile et/ou sensible, pensez à diluer dans une huile végétale.

© Books of Dante – 2014

Des livres à découvrir dans la boutique ! :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s