Les huiles essentielles d’origans

Origan vulgaire

  1. Origan vulgaire/origan vert/origan grec : Origanum vulgare ou heracleoticum (cf. ci-dessus).

  2. Origan du Maroc/origan à inflorescences compactes : Origanum compactum.

  3. Origan d’Espagne/thym capité : Thymbra capitatus ou Corydothymus capitatus.

Bien que ces trois huiles essentielles portent le nom d’origan, il est bon de savoir que si les deux premières sont botaniquement des origans, il n’en est rien de la troisième, puisqu’il s’agit d’une espèce de thym. Leur groupement dans cet article tient au fait que ces trois huiles essentielles sont biochimiquement très proches. Cette similarité va bien au-delà, puisque leurs propriétés thérapeutiques et leurs domaines d’actions sont relativement identiques.

Huiles essentielles

Composition biochimique origans

Propriétés thérapeutiques communes

-Anti-infectieuses majeures à large spectre d’action : antibactériennes, antifongiques, antivirales, antiparasitaires
-Immunostimulantes
-Toniques et stimulantes générales, positivantes
-Anti-oxydantes

Chez l’origan d’Espagne, on note d’autres propriétés : spasmolytique et cortison-like.

Usages thérapeutiques communs

-Infections bactériennes et virales des voies respiratoires (bronchite, angine, grippe, sinusite, laryngite, trachéite, coqueluche…), des voies urinaires (néphrite, cystite), des voies gastro-intestinales (gastro-entérite, fièvres typhoïde, dysenterie, diarrhée, entérocolite, colite, candidose intestinale, amibiase, maladie de Crohn)
-Infections cutanées (gale, teigne, acné, mycose, dermatophytose, abcès, furoncle)
-Immunité faible
-Asthénie profonde, épuisement nerveux, fatigue, hypotension
-Maladie d’Alzheimer (le carvacrol inhibe l’acétylcholinstérase)

Modes d’emploi

-Voie cutanée diluée (à hauteur de 1 à 5 %).
-Voie orale délicate : usage mesuré et raisonné. 100 à 150 mg par jour et par adulte.
-Diffusion atmosphérique déconseillée ou seulement à très petites doses, pendant un laps de temps court, en synergie avec d’autres huiles essentielles et essences moins agressives que les origans.

Précautions d’emploi, contre-indications et autres remarques

Ces trois huiles essentielles sont contre-indiquées dans les cas suivants :
-Durant la grossesse et l’allaitement
-Chez l’enfant
-En cas d’antécédents convulsifs
-En cas d’allergie reconnue aux molécules aromatiques contenues dans ces huiles ; test cutané préalable.

Le carvacrol, à l’instar du thymol, est un phénol monoterpénique. De ce fait, toutes les huiles essentielles qui en contiennent doivent être utilisées de manière rigoureuse, que ce soit par voie orale ou cutanée. A dose élevée et répétée sur une période prolongée, ces huiles essentielles sont susceptibles de provoquer des dommages hépatiques, on les dit hépatotoxiques. Elles présentent également un caractère irritant et dermocaustique : elles attaquent la peau et les muqueuses lorsqu’elles sont utilisées pures ou improprement diluées.

© Books of Dante – 2014

Découvrez mon nouveau livre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s