Le langage émotionnel du corps

Couverture
Roger Fiammetti
Le langage émotionnel du corps
Guy Trédaniel éditeur
ISBN : 978-2-81320-318-2
Prix : 26 €

Cet ouvrage se présente sous la forme d’un coffret qui contient :

  • Un livret de 104 pages,
  • Un jeu de 26 fiches,
  • Une fiche récapitulative,
  • Un poster

Il est possible de comparer la colonne vertébrale à un xylophone sur les lames duquel les émotions frappent plus ou moins violemment, émettant des sons différents en fonction des vertèbres percutées. Les vertèbres peuvent aussi être considérées comme des lieux où s’inscrivent durablement une émotion. Dans le premier cas, cela pourra occasionner une douleur aiguë, dans l’autre une douleur chronique.

Roger Fiammetti nous explique que chaque vertèbre se rattache à un domaine clé. Par exemple :

  • La cervicale n° 5 : la peur de ne pas s’en sortir,
  • La dorsale n° 6 : la jalousie,
  • La lombaire n° 3 : la trahison,
  • Etc.

Fiche récapitualtive

Une vertèbre est donc le lieu d’expression et de contention d’une émotion particulière qui, selon qu’elle est plus ou moins vive, peut se traduire par une douleur localisée ou étendue. Ainsi, en traçant des passerelles entre une émotion et une vertèbre, il est possible de décoder un message émotionnel en fonction de la vertèbre affectée. Mais non seulement, puisque les vertèbres peuvent répondre à des vécus émotionnels plus anciens, une vertèbre n’en serait alors que l’ « émonctoire ».
Cela n’est pas un système qui permet de répondre à toutes les interrogations mais il est suffisamment pertinent pour être digne d’intérêt.

Chaque vertèbre est étudiée à travers une fiche construite selon le modèle suivant. Un paragraphe introductif met en avant des aspects physiologiques et/ou psycho-émotionnels. Puis l’auteur expose un ou deux exemples concrets.
Bien entendu, il est bon de conserver le recul nécessaire, les informations qui se trouvent dans ces fiches ne devant en aucun cas être strictement systématisées, mais offrent néanmoins de précieuses indications.

Le livret d’accompagnement aborde les notions de langage du corps, de symbolisme du corps humain mais également diverses autres aspects souvent méconnus ou négligés : approche somato-émotionnelle, tenségrité, fascias, plasticité cérébrale, etc.

Pour aller plus loin !

Nous savons que la plupart des chakras principaux s’étage le long de la colonne vertébrale (les seuls à ne pas être concernés sont le chakra de la couronne et celui du troisième œil). Si on localise physiquement les chakras au niveau de la colonne, nous obtenons ceci .

  • Chakra de la gorge : situé au niveau des cervicales n° 2 et n° 3 (en bleu),
  • Chakra du cœur : situé au niveau des dorsales n° 6 et n° 7 (en vert),
  • Chakra du plexus solaire : situé au niveau des lombaires n° 3 et n° 4 (en jaune),
  • Chakra sacré : situé au niveau du sacrum (en orange),
  • Chakra racine : situé au niveau du coccyx (en rouge).

Dans quelle mesure une douleur localisée au niveau d’une vertèbre en particulier peut-elle être le signe d’un trouble énergétique propre à tel ou tel chakra ? C’est une intéressante passerelle là encore. Par exemple, une lombalgie n’est-elle pas le signe physique d’un désordre propre au chakra du plexus solaire ? De même, une cervicalgie n’aurait-elle pas un petit rapport avec un dysfonctionnement du chakra de la gorge ?

Nous ne disons pas que cela est systématique mais, parfois désordre énergétique des chakras et douleurs vertébrales sont plus que liés. Bien entendu, il est bon de ne pas rester focaliser sur les seules vertèbres, puisque un chakra donné, celui du cœur, par exemple, gère d’autres zones physiques du corps, les mains, les bras, etc.

© Books of Dante – 2013

Visitez la petite boutique du blog !

Publicités

5 réflexions sur “Le langage émotionnel du corps

  1. C’est un sujet qui se rapproche de celui que je vais explorer avec l’aide de mon médecin (thérapie emdr). Comme tu expliques si bien je pense que dans mon cas, ça ne sera pas LA réponse à un problème qui me sape le moral, grignote ma confiance en moi et bloque complètement ma vie de femme et sentimentale, mais, mon médecin est sérieux et se forme par rapport à ça et cela me semble une piste intéressante pour me soigner, du moins en partie.

    J'aime

  2. Il est vrai que dans un souci chronique, rééquilibrer sans cesse un chakra qui défaille, remettre sans cesse en place une vertèbre qui se déplace ou qui pince un nerf, ne me semble pas être une solution à long terme, ce serait comme pomper une chambre à air crevée. Il faut donc s’en référer à des techniques plus structurelles et qui vont chercher à extraire véritablement le mal à la racine : emdr comme tu le cites, mais aussi hypnose, constellations familiales & psychogénéalogie, recouvrement d’âme, etc.
    En revanche, pour des problèmes plus locaux et ponctuels, ce qui est exposé dans ce livre est plus facilement applicable :)

    J'aime

  3. En effet, ça à l’air d’être plus adaptés pour le maux « passagers » que pour les problèmes physico-émotionnels plus profonds :-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s