Les vertus des plantes (Jean-Marie Pelt)

vertus plantes

Éditeur : Chêne
Année de parution : 2004
ISBN : 978-2-84277-984-9
184 p.
Prix TTC France : 25 €

L’AUTEUR

Jean-Marie Pelt est pharmacien agrégé mais également spécialiste en écologie et en botanique. Il a écrit plus d’une trentaine d’ouvrages, réalisé des émissions de télévision et de radio.
Ses missions nombreuses dans des pays étrangers l’ont mené à s’intéresser de plus près aux pharmacopées traditionnelles et ancestrales.

LE PHOTOGRAPHE

Peter Lippman travaille pour la presse et la publicité. C’est un spécialiste de la nature morte mais il s’intéresse également au portrait et au paysage.
Ainsi aconit, millepertuis et reine-des-près ont été croqués par Lippman ainsi qu’une trentaine d’autres plantes, de toute beauté.

Aconit napel

Aconit napel, Peter Lippman

LA FABULEUSE HISTOIRE DE LA PHARMACOPEE : dans cette première partie, l’auteur retrace les plus grands chapitres de l’histoire de la médecine par les plantes, en évoquant l’automédication animale pour en venir à la médecine moderne. Il n’oublie pas certaines périodes comme la Préhistoire et l’évocation d’événements scientifiques majeurs comme la fameuse théorie des signatures et la découverte du quinquina.

DES POUVOIRS REDOUTABLES : là, Jean-Marie Pelt se penche sur des plantes dont les propriétés thérapeutiques jonglent entre le danger et le pouvoir curatif incontournable ; ainsi, il évoque immanquablement l’aconit, la digitale et d’autres poisons végétaux tels que le curare qui démontrent à ceux qui en doutent que la nature n’est pas avare de molécules toxiques et que le règne végétal fait rarement dans la dentelle dès lors qu’il s’agit de mettre en place des systèmes de défense. La beauté d’une plante ne peut faire oublier le double pouvoir de ses charmes…
A l’issue de cette partie fort bien documentée, Jean-Marie Pelt relate certains empoisonnements célèbres pour lesquels ciguë et belladone ne sont pas étrangères…

DES BIENFAITS PAR MILLIERS : dans cette partie terminale, l’auteur s’attache à faire l’apologie des plantes à bienfaits. Sachant la tâche ardue et non-exhaustive, il présente l’arbre aux 40 écus ainsi que l’ensemble des plantes calmantes dans une synthèse toujours très agréable à la lecture et agrémentée de plus d’une centaine de riches illustrations (planches botaniques, gravures anciennes, photographies, etc.).

Enfin, ci-dessous, le dernier passage de l’ouvrage dont l’ouverture mérite d’être citée :

Nous ne ferons un bon usage des vertus des plantes qu’à la condition de respecter une éthique rigoureuse, faute de quoi nous ne serions plus de bons jardiniers de la Terre mais seulement des exploiteurs imprévoyants mettant à mal ses ressources. Les vieux chamans des forêts profondes hésitent désormais à communiquer leur savoir aux jeunes générations ; pétris de culture moderne, ces jeunes ne font pas grand cas des connaissances accumulées durant des générations par leurs aînés. Ils en sont arrivés là parce qu’ils ne peuvent plus comprendre les messages de la nature et de ceux qui y fondent leur savoir. D’où la nécessité de sauvegarder un contact intuitif, affectif, empathique avec cette nature et le monde des plantes, qui de la plus simple fleur au jardin le plus somptueux restent nos amis et nos auxiliaires les plus proches […]. Des plantes, nous ne pourrions pas nous passer du tout, car leur disparition entraînerait la nôtre dans les plus brefs délais. Les plantes n’ont pas besoin de nous, mais nous avons besoin d’elles pour respirer, nous nourrir et nous soigner. Telle est me semble-t-il l’ultime leçon de l’écologie, une leçon que nous confiait notre compatriote le chevalier de Lamarck dès 1820. Bien avant que le mot « écologie » existât, il écrivait : « En détruisant partout les grands végétaux qui protégeaient le sol […] on dirait que l’homme est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable ».

© Books of Dante

Découvrez mon nouveau livre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s