Quelle vie après la « dldc » ?

Image

Saviez-vous que vous pouvez utiliser les huiles essentielles et essences que vous jugez périmées avant de vous en débarrasser ?

En effet, il arrive que, parfois, certaines huiles essentielles et essences se détériorent avec le temps. Si c’est particulièrement le cas avec les essences, c’est moins vrai avec les huiles essentielles à la durée de vie augmentée. Les essences (qui concernent l’ensemble des zestes d’agrumes comme le citron et la mandarine par exemple) sont fragiles. On estime à deux ans leur délai de garde alors qu’il est communément admis qu’il est de cinq pour la quasi totalité des huiles essentielles (délai qui varie en fonction des conditions de stockage). Bref. Quoi qu’il en soit, il est possible qu’au bout de deux ans (pour les essences) ou de cinq (pour les huiles essentielles) certaines d’entre-elles présentent des modifications en terme de couleur. Par exemple, l’essence de citron – initialement jaune – et l’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea tree) auront tendance à brunir, à cause d’oxydation. Raison pour laquelle il est impératif de maintenir vos flacons hermétiquement fermés à l’abri de la lumière afin que telle chose ne se produise pas. Ces modifications peuvent également être d’ordre olfactif (plus particulièrement perceptible au niveau des hydrolats aromatiques que des huiles essentielles et essences cependant).

Ainsi donc, si vous jugez (et vous êtes seul(e)s juges) que ces huiles essentielles et essences là sont impropres pour un usage thérapeutique, il est possible de leur accorder une seconde vie. Cela s’applique à diverses actions ménagères : si vous avez l’habitude d’utiliser des noix de lavage pour laver votre linge, quelques gouttes sur le sachet qui les contient donneront à votre linge une petite touche odorante quand elles ne contribueront pas à jouer le rôle d’antiseptique ; de même, quelques gouttes placées sur le filtre d’un aspirateur prodiguera à l’atmosphère une désinfection parfois fort utile quand rhume et grippe sont là ; enfin, placées dans un seau de lavage des sols, ces huiles essentielles et essences aideront à maintenir l’asepsie dans votre demeure.

Certaines autres huiles essentielles comme celles de cannelle de Ceylan et de clou de girofle, particulièrement corrosives pour la peau si jamais utilisées pures, peuvent aisément, préalablement diluées dans de l’alcool et de l’eau, vous aidez à décaper des meubles vernis que vous souhaiteriez repeindre.

Pour finir, je tiens à indiquer que certaines huiles essentielles sont comme certains vins, elles se bonifient avec le temps, c’est particulièrement le cas de certains vétiver, patchouli, myrrhe ou autre nard. Avant de les jeter aux ordures parce que la « date limite de consommation » est passée, pensez à leur accorder une seconde existence !

© Books of Dante – 2013

Découvrez mon nouveau livre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s