L’argan, l’or liquide du Maroc…

 Typique du sud-ouest marocain, l’arganier est un arbre trapu de 6 à 10 m de hauteur qui pousse sur le sol d’une zone semi-aride classée réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO. Cela s’explique par le fait qu’il ne pousse nulle part ailleurs que dans cet écosystème, bien que des tentatives de cultures aient été réalisées sans grand succès en d’autres lieux.

frutto-argania-spinosa

Ses fruits ressemblent à de grosses olives charnues : à l’intérieur, on trouve une à trois amandes comestibles qui renferment la fameuse huile que l’on obtient par expression mécanique, après avoir traditionnellement ramassé les fruits sur l’arbre, les avoir séchés au soleil et, enfin, décortiqués manuellement.

Bien que les rendements soient faibles (2 à 3 litres d’huile pour 100 kg de fruits), la fructification intervient assez rapidement dans la vie de l’arbre, aux environs de la cinquième année. De plus, il se régénère de lui-même très facilement, par rejet ou par germination, ce qui entretient naturellement le parc d’arganiers bien que son écosystème soit l’objet de menaces (déforestation, surpopulation, etc.).

Huile végétale (extraite des amandes par pression mécanique à froid) :

* Acide oléique (45 à 48 %), oméga 6 (30 à 35 %), acide palmitique (12 à 13 %), acide stéarique (5 à 6 %), vitamine E (40 mg au 100 g)

Propriétés thérapeutiques :

* Anti-inflammatoire, hypocholestérolémiante (apte à réduire les traces de lipides dans le sang), anti-oxydante, raffermissante cutanée, assouplissante cutanée, nourrissante cutanée, cicatrisante, protectrice cutanée, préventive d’un certain nombre d’affections (diabète, arthrite, rhumatisme, hypertension, troubles cardio-vasculaires, etc.).

Usages thérapeutiques :

* Troubles cutanés (peaux matures, sèches – y compris en cas de desquamations importantes (1) -, dévitalisées, sensibles ; vieillissement cutané, brûlures, gerçures, vergetures, acné, varicelle, coups de soleil). Hormis cela, elle rentre en ligne de compte dans de nombreuses autres affections cutanées en compagnie d’huiles essentielles (rose de Damas, néroli, ciste ladanifère, bois de rose, géranium odorant, nard de l’Himalaya, patchouli, lavande fine etc.) : psoriasis, eczéma, impétigo, plaies atones, ulcères variqueux, escarres, érythèmes, etc.

* Soins capillaires : nourrit les cheveux, freine leur chute, redonne de l’éclat, les fortifie lorsqu’ils sont secs, cassants, abîmés ou sujets aux pellicules.

* Ongles cassants.

* Études en cours : l’huile végétale d’argan pourrait être préventive d’un certain nombre de cancers (en particulier cutanés), de maladies dégénératives et cardio-vasculaires.

_______________________

1. L’huile végétale d’argan agit par hydratation de la peau, ce qui limite les pertes d’eaux responsables du dessèchement cutané.

© Books of Dante

Découvrez mon nouveau livre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s