Le datura, l’endormeur

Synonymes : Herbe aux sorcières, Herbe des magiciens, Herbe à la taupe, Pomme du diable, Pomme épineuse, Endormie.

Bien que surnommée herbe aux sorcières, il est tout à fait probable que la stramoine n’ait jamais joué le rôle qui incomba à la belladone ou à la mandragore lors de l’époque médiévale. Si les sources se contredisent à ce sujet, il n’en reste pas moins que le datura stramoine que nous connaissons aujourd’hui semble avoir été introduit sur le territoire français au XVI ème siècle seulement. Certains disent qu’il vient du Mexique, d’autres que son introduction est le fait du déplacement des Tziganes. Enfin Fournier indique qu’il a été introduit en France en 1577 après avoir transité par l’Espagne. Il est difficilement acceptable de dire qu’il ait pu jouer un rôle dans la sorcellerie médiévale, à moins qu’il ne s’agisse de son mystérieux cousin, le datura metel…

En revanche, dès le XVI ème siècle les usages ne manquent pas, crapuleux pour certains d’entre eux. En effet, on utilisait le datura pour endormir les personnes qu’on détroussait… quand on était un voleur ! La bande des « endormeurs » s’attaquait aux promeneurs parisiens en leur faisant fumer un mélange de tabac et de feuilles de datura, laquelle possède des vertus anesthésiantes puissante, d’où son surnom d’endormie !

De la même façon, en 1775, on arrêta une bande de voleurs qui faisait ingérer à leurs victimes une mixture additionnée de stramoine. Il n’en va pas autrement aujourd’hui encore où de telles bandes sévissent, en Colombie, en particulier. La drogue des zombies, scopolamine avant tout, est utilisée pour les mêmes sombres fins. En effet, les alcaloïdes présents dans le datura ont tendance à altérer la mémoire et, même à faible dose, ils peuvent induire une soumission presque totale, ce que n’ignoraient pas les prostituées en Inde dès le XVI ème siècle. Afin de réduire les exigences de leurs clients, elles les droguaient avec un mélange à base de stramoine. Ceci dit, cela ne devait sans doute pas être à faible dose, compte tenu du fait qu’on prêtre au datura des vertus aphrodisiaques, soit l’exact contraire de la machination voulue par les prostituées indiennes !

Il y eut bien d’autres malversations, ainsi que des accidents stupides avec le datura. Mann, dans son ouvrage  Magie, meurtre et médecine : des plantes et de leurs usages  mentionne que certains historiens estiment que les armées de Marc Antoine défaites en 31 av. JC aient pu être victimes des effets toxiques d’une plante proche du datura.

L’armée romaine, lors de sa campagne contre les Parthes d’Asie mineure fut victime de la faim. Les légionnaires romains se jetèrent sur tous ce qu’ils trouvaient. Ils dévorèrent des plantes du genre datura, ce qui eut pour effet de les rendre fous. Telle mésaventure s’est produite en 1676 sur l’actuel territoire des États-Unis. Un cuisiner militaire servit une salade de feuilles de stramoine et vit les soldats se comporter comme des idiots après ingestion !

ImageUne hypothèse veut que la ciguë absorbée par Socrate ait été additionnée de stramoine ou de pavot, si l’on en juge la description de la mort de Socrate faite par Platon dans le Phédon. En effet, vu le calme de celui-ci au moment de sa mort, il n’est pas impossible d’imaginer que le datura ait joué son rôle d’analgésique et d’antispasmodique dont les vertus auraient effacé l’angoisse, limité les spasmes et réduit les souffrances viscérales qui sont autant de symptômes de l’absorption de ciguë. Les graines de stramoine furent peut-être utilisées alors. Elles sont les parties les plus toxiques de cette plante et induisent une mort indolore et une insensibilité quasi-totale.

Solanacée annuelle, le datura est une belle plante, à tel point qu’elle est régulièrement utilisée pour ses vertus ornementales : une vraie beauté vénéneuse à l’odeur fétide, tout comme ses sœurs belladone et mandragore. C’est une plante qui se dresse à près d’1,50 m et qui porte de larges feuilles alternes, irrégulièrement dentées mais non piquantes. La floraison estivale voit apparaître de grandes fleurs blanches de 6 à 10 cm de longueur qui présentent un calice tubuleux à 5 dents et une corolle en trompette. Par la suite, chaque fleur produira un fruit épineux de la taille d’un œuf s’ouvrant par 4 valves. Chacune de ses « pommes » contient de nombreuses graines noires en forme de haricot.

Contrairement à nos trois autres héroïques, le datura est fréquent dans toute la France. Il élit domicile sur des lieux incultes, jachères, décombres, remblais, etc. On le trouve même auprès de certains édifices sensés représenter l’ordre et la justice.

© Books of Dante – 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s