La malachite

Quand j’ai commencé à récolter certaines sources sur le cuivre l’an dernier, je ne me doutais pas qu’un jour j’en viendrais, de fil en aiguille, à la malachite. Pour autant, le lien m’apparaît aujourd’hui évident. Au-delà du simple fait que la malachite est un minerai de cuivre, entre le cuivre et la malachite en devenir, je me suis penché sur un petit recueil de contes écrits par Pavel Bajov intitulé La Fleur de Malachite, dans lequel est évoqué un personnage dont je parle déjà dans ma synthèse à propos du cuivre : la Maîtresse de la Montagne de Cuivre qui vit dans un monde où tout est fait de malachite y compris sa robe ! On y évoque également le travail des maîtres tailleurs de malachite en Russie, du côté de l’Oural où cette pierre est très fréquente, ainsi que le cuivre. C’est très simple, là où il y a du cuivre, il y a de la malachite ! Au rouge clair métallique du cuivre s’allie l’émeraude profond de la malachite aux chamarrures parfois noirâtres.

Image

Donc… La malachite. Comment ne pas tomber fasciné dans ses yeux verts charbonneux ?

La pietra del pavone (pour qui a déjà observé des plumes de paon… ^^) est un monde féerique à elle toute seule. Tantôt on y voit un arbre nébuleux, tantôt un oiseau qui s’envole… Elle sait être très bucolique, poétique assurément. Dans les contes de Bajov, lorsque Danilouchko et Katia, les principaux protagonistes, vont chercher de la malachite sur la colline des serpents, ils y trouvent les plus merveilleuses malachites qui leurs permettent de façonner des objets encore jamais vus auparavant.

ImageC’est une pierre très ambivalente. Elle possède une capacité de protection et d’absorption sans nulle autre pareille. Elle dénoue, elle annihile, elle nettoie, elle transforme, elle libère.

Pierre Manoury la considère comme un éliminateur de toxines alors que Reynald Boschiero considère qu’elle « libère les émotions retenues et peut provoquer des crises de larmes salutaires en libérant de blocages affectifs », ce en quoi Pavel Bajov est d’accord lorsqu’il écrit dans Le Maître Tailleur de Pierre la chose suivante : «  Katia est montée sur la colline (des serpents où habite la Dame de la Montagne de Cuivre), à l’endroit même où elle avait trouvé la première pierre [de la malachite]. L’entrée de la galerie paraissait un peu plus grande, et sur le côté, on voyait une pierre semblable à la précédente. Katia la fit bouger, et elle céda. A nouveau, comme une branche, elle craqua. Katia prit la pierre et se répandit en larmes et en lamentations ».

Image

Ce que je n’omettrais pas de mentionner c’est que, à ce moment, Danilouchko, le fiancé de Katia, est prisonnier volontaire de la Dame de la Montagne de Cuivre. Comme le note Jennie Harding, la malachite « augmente le pouvoir personnel, la confiance en soi, vous permettant de suivre les vrais sentiments de votre cœur ». C’est cette volonté qui permet à Katia de retrouver Danilouchko. Ici, donc, inutile de dire que la malachite est une pierre du cœur, ce qui en fait une aide précieuse pour lutter contre l’égoïsme, en particulier spirituel.

Le vert étant l’antidote du rouge, il est normal que la malachite amoindrisse les inflammations (arthrite, douleurs rhumatismales, etc.).

Tout comme la labradorite, la malachite, en véritable éponge qu’elle est, absorbe et se sature donc très rapidement. Il est donc nécessaire de la purifier autant que faire se peut dans l’eau distillée et de la charger ensuite à la lumière solaire.

Quelques exemples pratiques :

-Chakra racine : la malachite véhicule l’énergie tellurique vers les chakras supérieurs.

-Chakra sacré : elle joue le rôle de régénératrice hépato-pancréatique.

-Chakra du plexus solaire : elle améliore la respiration en dénouant les tensions au niveau du diaphragme.

-Chakra de la gorge : elle permet davantage de communication, en particulier au niveau de la sphère affective.

-Chakra du 3° œil : elle accroît la visualisation.

© Books of Dante – 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s